Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 22:17

Akhlas Tamimi (à droite) et Naji Tamimi (à gauche)

 

 

Les photos : https://picasaweb.google.com/lh/sredir?uname=112995111836133038252&target=ALBUM&id=6031144659942218609&authkey=Gv1sRgCIvTldyhvOLfIg&feat=email

 

Aklhas Tamimi et Naji Tamimi sont venus en France pendant quelques jours, pour rencontrer les autorités afin d’obtenir leur soutien actif contre l’oppression des colons et de l’armée israélienne que subissent au quotidien les villageois de Cisjordanie.

A notre demande, ils ont passé une journée à Versailles et ont profité de quelques moments de détente en découvrant le parc du château, le grand canal et les bassins où l’eau coule à flot.

Aklhas, mère de Mustapha tué à l’âge de 27 ans par un soldat israélien, et Naji nous ont parlé des conditions de vie des habitants depuis l’installation de la colonie juive sur leurs terres en 1977 et la confiscation illégale de leur source d’eau en 2009.

Dans l’après-midi, ils ont rencontré les journalistes de différents médias pour délivrer leur message.

Le soir, ils ont à nouveau témoigné devant un public nombreux. Naji, en qualité de coordinateur du comité populaire du village, a évoqué la résistance non violente des habitants de Nabi Saleh, soutenue par des israéliens et des organisations internationales, et la répression disproportionnée que mène l’armée à leur encontre. Il a fait part de son espoir de voir, un jour, un règlement pacifique de cette situation explosive qui dure depuis trop longtemps.

Nous admirons leur courage et leur foi en l’avenir malgré leurs dures conditions de vie.

Annie Bourdais, et tous les membres, sympathisants d’Amnesty

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Amnesty International Ile-de-France Sud-Ouest
  • : Le blog de la Région Amnesty International Ile-de-France Sud-Ouest et des groupes qui en font partie.
  • Contact

Pour voir le détail d'un article, cliquez sur son titre ou sur l'illustration